Any d'Avray est une marque du groupe Aderans

Interview Prix Lauréat « Vision et pensée corporelle du cancer »

Devant, de gauche à droite : Corinne FLOQUET, IDE, Sophie CATEL, Secrétaire, Elodie DUBOISSET, IDE, Frédérique MOREAU, Coordinatrice Pôle Cancérologie, Marie CASTEL, Diététicienne.
Derrière, de gauche à droite : Stéphanie TRAGER, Oncologue, David BAROUKH, IDE, Cécile DOS SANTOS, Psychologue

Elodie DUBOISSET, infirmière, Cécile DOS SANTOS, Psychologue et David BAROUKH, Infirmier - Clinique de l’Estrée de STAINS

Le regard du patient sur lui-même est à la base de votre projet. Quel est effectivement la vision que celui-ci porte sur lui-même ?
Lors d’entretiens infirmiers quotidiens et de séances avec la psychologue, les patients expriment bien souvent leur mal-être sur un corps qu’ils ne reconnaissent plus. Moche, meurtri, mutilé : les qualificatifs utilisés sont très durs. A ce regard sur soi vient s’ajouter celui des autres, de l’entourage plus ou moins proche, qui est parfois vécu de façon négative également. S’exprimer sur son corps pour mieux l’accepter, le faire accepter et le valoriser paraissait primordial.

Quels moyens proposez-vous aux patients pour s’exprimer sur la vision de leur corps ?
L’expérience et les retours que nous avions eu des ateliers d’art-thérapie, mis en place il y a quelques années, nous a servi de base. Il y aura ainsi un atelier de modelage, un atelier photo et un atelier mannequin-miroir.
Pour le 1er, l’argile ou la pâte à modeler permettront aux patients de modeler le corps ou la partie du corps qu’il perçoivent de façon négative. La photo, prise par un professionnel, mettra en valeur ce corps et le sublimera, permettant au patient de se découvrir avec un nouveau regard. Le mannequin-miroir permettra de transférer par des images, des mots et autres moyens leur ressenti sur un mannequin.

Quel est le Bien-être attendu ? Comment comptez-vous connaître le degré de satisfaction des patients ?
L’ensemble des différents ateliers d’expression sont un moyen de se réapproprier physiquement son corps et les changements qu’il a subi. Ils permettent également de libérer son esprit et la parole pour mieux intégrer et accepter les choses, s’ouvrir à la communication avec ses proches et les soignants.
Plusieurs critères seront pris en compte pour évaluer la satisfaction des patients : l’assiduité aux ateliers, les enquêtes de satisfactions retournées et le petit entretien mené après les ateliers entre le patient, l’infirmière et la psychologue.

Y aura-t-il un lieu dédié, au sein de la Clinique, pour les ateliers mis en place ?
Nous sommes en discussion avec la Direction sur le choix du lieu. Nous souhaiterions rester au sein du Service pour permettre à un plus grand nombre de patients de pouvoir suivre nos ateliers, pendant les séances de chimiothérapie notamment.
Pour ce qui est de l’atelier Photo, nous pensons plutôt à des endroits à l’extérieur de l’Hôpital. Nous avons différents jardins qui permettraient également aux patients de sortir de leur chambre et de profiter d’un lieu plus serein.

Comment souhaitez-vous communiquer auprès des patients pour leur présenter votre projet ?
Différents supports et moyens seront utilisés :
Lors des consultations d’annonce, nous informerons les patients oralement et nous mettrons à leur disposition des supports papier. Nous avons également pensé à mettre des affiches dans le service et des informations dans le classeur de liaison que possède chaque patient.
Nous envisageons d’organiser une exposition de photos dans le service et/ou dans l’établissement, ouverte au public, pour bousculer les préjugés et promouvoir une vision plus positive de la maladie à travers de belles images.

Qu’envisagez-vous pour informer les soignants ?
Notre service étant petit, nous sommes amenés à nous voir régulièrement et à transmettre rapidement les informations. Nous utiliserons également la gazette mensuelle de la clinique pour relayer le projet à l’ensemble du personnel de l’établissement. Nous communiquerons aussi notre projet aux autres établissements du groupe ELSAN.
Que ce soit auprès des patients ou auprès des professionnels et services de notre établissement, nous souhaiterions montrer, grâce à ce projet, que l’optimisme et la joie peuvent faire partie de la vie des patients. D’ailleurs nous sommes une équipe très joyeuse au quotidien.

Quels sont les personnels sollicités pour mettre en place les différents ateliers ?
3 infirmières et 1 psychologue assureront les ateliers de modelage et du mannequin-miroir. 1 médecin, 1 cadre du service et 1 diététicienne compléteront cette équipe. Pluridisciplinaires, ces professionnels autour du projet apporteront un regard complémentaire et donc très riche.
Pour la partie photo, nous ferons appel à un photographe professionnel accompagné d’un soignant et du psychologue pour aider et accompagner les patients.

Que va vous permettre de concrétiser le Prix remporté ?
Matériellement, grâce à ce prix, nous allons pouvoir prendre en charge les frais liés à la prise des clichés, à l’organisation de l’exposition de photos ainsi que les frais en matière première pour les ateliers de modelage.
Le Prix nous apporte aussi la reconnaissance et la valorisation d’un travail d’équipe et nous pousse à passer à la phase concrète de mise en place. Il booste également l’ensemble de notre établissement.

Comment avez-vous eu connaissance de la marque Any D’Avray et du Prix Infirmier ?
Nous avons des contacts réguliers avec les correspondantes « Any d’Avray » dans le service. Celles-ci nous avaient d’ailleurs parlé du Prix Infirmier. Je le connaissais également pour avoir participé aux RIO il y a 2 ou 3 ans.
La volonté de l’ensemble de l’équipe et nos disponibilités respectives nous ont permis cette année de saisir l’opportunité de l’édition 2016 pour déposer notre dossier.

L’enseigne Any d’Avray partenaire des équipes de soins, cela représente quoi pour vous ?
« Any d’Avray » permet de rendre plus belles les patientes mais elle n’est pas réduite à cela auprès de nos services. Au travers du Prix Infirmier, elle est un soutien indéniable apportant les moyens financiers de réaliser de beaux projets et de permettre à nos équipes engagées de se surpasser pour le Bien-être du patient.

POUR EN SAVOIR PLUS sur « Vision et pensée corporelle du cancer » : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Actualité

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Nos partenaires